La description du poney Shetland

Origine du poney Shetland

cartes-Iles-Shetland

Le Shetland est originaire de l'archipel écossais qui porte son nom, situé  au large de l'Ecosse et de la Norvège en pleine Mer du Nord. Ce poney y broute l'herbe des îles sauvages, balayées par les vents glacés, probablement depuis l'ère glaciaire.

Les premières preuves de sa présence sur les îles Shetland remontent à l'age de bronze. Plusieurs théories tentent d'expliquer l'arrivée du poney sur ces îles perdues. La plus probable serait celle des chevaux des steppes eurasiennes qui s'y seraient introduits lors de l'ère glaciaire. On pense même que des chevaux espagnoles ou arabes s'y seraient échoués après avoir fait naufrages lors des grandes croisades. Ceci expliquerait la présence de poneys gris sur certaines îles. De plus, les races norvégiennes de chevaux ont très certainement influencé le Shetland tel que nous le connaissons aujourd'hui, car au moyen âge, il existait déjà des relations commerciales entre la Norvège et les îles Shetland.

Sa petite taille s'explique part le climat et l'environnement particulièrement hostile qui régnait sur ces îles. En effet, l'organisme des poneys s'est tout simplement réduit afin de résister au mieux à la nourriture pauvre et aux conditions de vie difficiles.

Le reportage suivant vous fera découvrir cette île unique et ses habitants - Arte - 360°-GEO


Histoire de la race

Autrefois, le poney Shetland était utilisé par les habitants des Iles Shetland principalement pour les travaux des champs et comme moyens de transport. Son poil et ses crins servaient à confectionner des vêtements.

Avec la révolution industrielle au milieu du 19e sicèle, Il est ensuite exploiter dans les mines de charbon pour tracter les chariots. Un homme, Lord Londonderry créa le premier élevage "intensif" de poneys Shetland destinés au travail des mines. Il sera l'un des protagonistes majeurs de l'essor de l'élevage de poneys Shetland. Ses poneys, un peu plus grands et plus massifs que ceux que l'on trouve à l'état sauvage, arborent une couleur la plus souvent noire.

Un peu plus tard, au début du 20e siècle, le poney Shetland gagne les cours royales britanniques pour servir de jeux et de compagnie aux enfants. c'est alors que le poney connaît un nouvelle essor comme bon nombre d'autres races britanniques (Welsh, Dartmoor, etc), le loisir et l'équitation.

Il devient alors un poney prisé dans beaucoup de pays d'Europe et s'exportera même au-delà des ces frontières. Dans les années 1960, la principale utilisation du Shetland par l'homme est le loisir.

 

shatland-bats
Le travail dans les fermes
shetland-mine 
L'exploitation minière
shetland-cariole
L'essor des loisirs

Morphologie

La rudesse du climat, la nourriture précaire, l'isolement insulaire ont fixé la taille réduite du poney Shetland, stabilisée aujourd'hui à 107 cm maximum.shetland-etalon

La tête est bien ciselée, d'expression intelligente, le front est large ; les petites oreilles bien placées sont portées haut ; les naseaux sont larges et bien ouverts. Crinière, toupet et queue sont abondamment pourvus de crins durs et denses. L'encolure est musclée, massive, avec une bonne sortie de garrot ; elle est proportionnée à la taille du poney. Le poitrail est large et profond, le dos court, le rein puissant et large. Les membres sont puissants, à ossature dense, ni ronde, ni grossière ; les pieds sont ronds, bien conformés, avec une corne dure et très résistante.

Le premier coup d'œil donne une impression de puissance et d'équilibre. Les allures sont énergiques, souples et régulières (stardard de race en annexe 1 du règlement de stud book).

Toutes les robes sont autorisées, à l'exception de l'Appaloosa. Celle-ci correspondrait à l'utilisation d'un reproducteur n'appartenant pas à la race Shetland.

Photo : WELLS SUPERB (GB), emblématique étalon noir de grande taille.


Utilisation

shetland-attelageLa taille du poney Shetland, sa rusticité, sa docilité et sa robustesse en font un équidé très complet, et qui répond à bons nombres de besoins.

Son caractère docile mais enjoué, son équilibre du à un centre de gravité très bas lui apporte de grandes qualités pour l'équitation d'apprentissage ou la compétition. La maniabilité du shetland, sa morphologie et sa puissance s'adapte parfaitement à l'attelage, discipline ou il excelle particulièrement.

Le Shetland est une monture idéale pour les enfants. Sa petite taille parfaitement adaptée permet d'établir une réelle confiance entre la monture et son cavalier, d'où va se dégager une énorme complicité. L'apprentissage sous la selle, à l'obstacle, en pony-games, dans les jeux, pour l'attelage, seul, a deux, a quatre, en tandem… Tout lui convient, et même les mini sont excellents !

Son caractère sociable et sa facilité d'entretien en font également un super poney de compagnie. De nature grégaire, un shetland ne doit jamais vivre seul car l'ennui et la crainte l'userait à petit feu. Il s'adapte parfaitement à la présence d'autres animaux, à condition que certaines règles sanitaires et alimentaires soient respectées.

Activité moins connue, mais tellement évidente, le pâturage est un rôle qui lui colle si bien à la peau. Parfois appelé "tondeuse à gazon", c'est un animal qui valorise très bien les espaces verts. Cette utilisation rentre parfaitement dans le concept de développement durable que connaît notre société actuellement. Quoi de plus sympa qu'un troupeau qui broute dans nos communes, plutôt que les tondeuses bruyantes.

Toutes ces possibilités sont autant d'atouts pour notre poney Shetland. A coup sûr, il apportera beaucoup de plaisir à ceux qui en feront le meilleur usage.

Les élevages français démontrent aujourd'hui la grande qualité de nos poneys et les résultats le prouvent, aussi bien en concours "modèles et allures", dans les activités équestres, ou simplement auprès de nous au quotidien.